12 oct. 2018

Journées d'études: aux sources du catharisme

Dans L'Indépendant du vendredi 5 octobre, un titre à la Une : « L'exposition qui démonte « le mythe des Cathares» . Histoire - « Les cathares : une idée reçue », tel est l'intitulé de ce travail présenté à Montpellier » et une pleine page où Alessia Trivellone, maître de conférences en histoire à l'Université Paul-Valéry, insiste : « Je ne peux pas cautionner une histoire qui verrait des Cathares dans le Midi ». Elle remet ensuite en cause les documents de l'Inquisition, note que le terme «cathare» n'était pas utilisé (ce que tout le monde sait déjà), que bonhomme signifiait homme notable, qu'il n'y avait aucun objectif religieux à la Croisade et se retranche derrière ces « constats évidents » (pour elle).

À ce surprenant et contestable article, Anne Brenon et Pilar Jimenez tiennent à répondre :

« A propos des Cathares, on a pu constater récemment qu’on joue « habilement » de l’ambiguité du mot (cathare) et de la réalité. Que les « hérétiques » dits « cathares » ne (se) soient pas appelés cathares dans le Midi est aujourd’hui admis de tous les historiens. En réalité, si l’usage abusif du nom cathare remonte au XIXe siècle, le voilà aujourd'hui utilisé comme prétexte pour affirmer que les « hérétiques » en question ne se sont jamais organisés en communautés, en Eglise - opinion/position défendue par A. Trivallone dans son entretien du 5 octobre à l’Indépendant… Pourtant, les sources médiévales témoignent longuement et abondamment du contraire, tant les registres de l’Inquisition que les sources cathares, pardon, les sources provenant des « hérétiques » eux-mêmes. Peut-on balayer leur existence d’un revers de main ?
Contrairement à cette prise de position infondée, les sources documentant les « hérétiques » dits « cathares » sont nombreuses, riches et diversifiées. Le chantier historien ne peut se situer par rapport au faux problème de l’existence ou non de ces sources, mais porte, restons sérieux, sur leur étude critique. C’est ce à quoi s’emploient les médiévistes internationaux, spécialistes des textes médiévaux, qui viendront du 25 au 27 octobre prochain, à Carcassonne et Mazamet, faire un point actualisé de leur recherche sur les Sources cathares. Nous sommes heureux de vous convier à ces rencontres, librement ouvertes à tous, lieu d’un débat scientifique, constructif – et courtois. »

Vous trouverez ci-après la reproduction de la plaquette de présentation de ces trois journées consacrées « aux sources du catharisme » :

cliquer dans l'image pour l'agrandir

Lézignan rend hommage à Joseph Anglade

À Lézignan, le collège et une rue portent son nom et son buste se dresse fièrement dans le jardin public. Mais qui était Joseph Anglade (né à Lézignan en 1868 et décédé à Toulouse en 1930) ?
Il a été un philologue et romaniste renommé, s'intéressant à la langue d'Oc et aux troubadours. Il publia des ouvrages consacrés à Guiraut Riquièr, Pèire Ramon de Tolosa, las Leis d'Amor, la Canso, … Il rédigea une anthologie des troubadours et s'intéressa également à la grammaire de l'occitan médiéval en signant des ouvrages qui font encore référence, comme la Grammaire de l'Ancien Provençal ou ancienne Langue d'Oc. Phonétique & morphologie. Il fonda l'Institut d'Études Méridionales.
Bien évidemment, Anglade était félibre (nommé majoral en 1918). Sous plusieurs pseudonymes, sa plume signa des textes plus légers et souriants que ceux de ses travaux de « saberut ». Ces textes font l'objet d'une publication annoncée par l'association Mémoire lézignanaise à l'occasion de cet hommage.
Pour compléter son portrait, ajoutons qu'il apporta le premier ballon ovale dans la capitale des Corbières à la fin du 19ème siècle.
À l'occasion du cent-cinquantième anniversaire de sa naissance, la Médiathèque-MILCOM de Lézignan présente jusqu'au 26 octobre une série de documents, émanant des Archives départementales et du CIRDOC, qui lui sont consacrés et propose deux conférences :
- samedi 13, à 11 h : Aurelian Bertrand (CIRDOC) parlera sur le thème« Anglade et les troubadours »
- mercredi 17, à 18 h : Jean Thomas (Université Jean-Jaurès) présentera « Anglade, fondateur de l'Institut d'Études Méridionales »




Des écrivains et des poètes au pied de la Montagne Noire

À Raissac-sur-Lampy, au début du 20ème siècle, le félibre Prosper Estieu était instituteur. En 1924, un autre poète d'Oc, Casimir Clottes, fut enterré dans le cimetière de la commune.
Sur ce territoire du Cabardès, entre Montagne Noire et Canal de riquet, le poète Perre Reverdy passa une partie de son enfance ; l'académicien Jean Guéhenno venait régulièrement à Montolieu…
Plusieurs associations se sont regroupées autour du groupe AVEC-Patrimoine pour proposer deux journées dédiées à ces écrivains le samedi 20 et le dimanche 21 octobre à Raissac-sur-Lampy : expositions, conférences, lectures, projections, chants et musique sont au programme.

8 oct. 2018

Journée de rencontre à Villespy, compte-rendu

photos de Jean-Louis Gasc et Mirelha Braç

La journée de rencontre 2018 était accueillie ce samedi 29 septembre à Villespy, avec le concours dynamique de la municipalité. À l'ordre du jour : « La Croisade contre les Albigeois et la littérature ».
Après les mots de bienvenue de Mme le Maire et du second adjoint, Pèire Selariès (par ailleurs, enseignant en Calandreta), on entra dans le vif du sujet :
- Anne Brenon dressa un historique détaillé de la rédaction de la Canso de la Crosada et de sa transmission jusqu'à nous.
- Miquèla Stenta présenta la copie de la Canso réalisée par Michel Redal, un chef-d'œuvre de calligraphie et d'artisanat. http://octet-communication.com/page6.html
- Jòrdi Blanc retraça la découverte de l'écriture occitane et de Montségur par Louisa Paulin. Il signala le colloque et les journées d'hommage à la poétesse qui seront organisés les 1er et 2 décembre prochains à Réalmont https://www.realmont.fr/culture/evenements/130e-anniversaire-naissance-louisa-paulin . Ces deux interventions furent dites en langue d'Oc.

Il était midi. Les participants passèrent à table pour déguster la daube mitonnée par l'équipe culinaire de la Calandreta de Carcassona ou le risotto préparé par Mirelha Braç.
- Alan Roch ouvrit la séance de l'après-midi avec un regard sur les écrits albigéistes d'Auguste Fourès à travers ses recueils Les Grilhs et Les Cants del Solelh.
- Mirelha Braç proposa une randonnée dans les textes de la chanson occitane contemporaine en relation avec les temps de la Croisade.
- l'intervention d'Aurélien Bertrand (Cirdòc) retraça le cheminement et les écrits de Prosper Estieu, sur les pas de Fourès
(Rappelons que vous pouvez retrouver l'essentiel de ces interventions dans la partie Documents du blog de l'association)
Chaque intervenant s'efforça de répondre avec précision aux questions de l'auditoire.

• En fin d'après-midi, les trois musiciens-chanteurs de la formation La Ròsa trobadoresca prirent possession de la scène pour interpréter des chants d'Uc de St-Circ, Ramon de Miraval, Jaufre Rudèl, Guilhèm Figueira, Guiraud Riquièr sans oublier une version du Boièr. À la fin du récital, ils présentèrent en détail les instruments de musique utilisés : cistre, rebec, organistrum…

• Les participants à la journée furent conviés à prendre part aux journées d'études « Aux sources du catharisme » (25-27 octobre, à Carcassonne et Mazamet).

• Au terme de cette belle et féconde journée, les responsables des Compagnons/Companhs de Paratge signalèrent qu'ils envisageaient de proposer pour 2019, pour la journée de rencontre, le thème de l'arbre (histoire, ethnologie, littérature, écologie). Vous pouvez nous adresser des propositions de communication sur ce sujet ou de lieu pour recevoir cette manifestation. À suivre…

• Adhésion : Pensez à adresser votre adhésion aux Compagnons de Paratge
(Compagnons de Paratge c/o IEO-Aude BP 151042 11860-Carcassonne Cedex) pour cet exercice 2018-19 : 15 € ; chômeur, étudiant : 8 € ; soutien : à votre initiative

6 sept. 2018

Journée des Compagnons de Paratge à Villespy

Manuscrit de la Canso (BNF)
LA CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS
SUJET D'INSPIRATION ET D'ÉVOCATION

Les Compagnons de Paratge organisent à Villespy (Lauragais, Aude) une journée de rencontre

le samedi 29 septembre 2018

dont le thème sera : « La Croisade contre les Albigeois et la littérature ».
Tour à tour, seront abordés la rédaction de la Cançon de la Crosada, les œuvres d'Auguste Fourès, Prosper Estieu et Louisa Paulin et les textes de la chanson occitane contemporaine en rapport avec l'histoire médiévale occitane.
Les interventions, suivies de discussion, auront lieu le matin et l'après-midi, entrecoupées d'un repas (15 € ; sur inscription : 04.68.25.19.78 ou ostal.sirventes@wanadoo.fr).
À 17h30, un récital de chants et musiques médiévaux par La Ròsa Trobadoresca clôturera la journée (participation libre).

Le déroulement de la journée

• 9h30 : accueil des participants, salle des Fêtes de Villespy
• 10 h : ouverture des travaux. Interventions :
Anne Brenon : Les conditions de la rédaction de la Canso
Jòrdi Blanc : Louisa Paulin et « la tèrra dels faidits »
• 12 h : repas (15 € ; inscription : 04.68.25 .19.78 ou ostal.sirventes@wanadoo.fr ; avant le 27 septembre). Au menu : Salade et magret ; daube languedocienne ; pana cotta aux fruits rouges ; vin et café. Ou : menu végétarien (préciser à l'inscription)
• 14 h : reprise des interventions :
Alan Roch : Auguste Fourès et l'adresse aux femmes de Toulouse
Aurélien Bertrand (CIRDOC) : Les sirventés de Prosper Estieu
Mirelha Braç : 500 èretz a Montsegur : La chanson occitane contemporaine face à la Croisade (Ce programme peut être sujet à modification)
• 17h30 : récital de La Ròsa trobadoresca (participation libre).
Le groupe interprète des chants en occitan médiéval et des musiques des 12e et 13 e siècles pour faire revivre l'art des troubadours en chantant la fin’amor mais aussi les sirventés engagés dans leur temps..

À savoir
• Cette journée est organisée par les Compagnons de Paratge avec l'appui du Conseil départemental de l'Aude et de la Mairie de Villespy et la participation de l'ADREUC, du CIRDOC et de l'Institut d'Estudis Occitans.

17 juil. 2018

Lectures et sorties d'été

• Lecture d'été : 
Le n° spécial-Histoire de Pyrénées-Magazine de cet été 2018 est consacré à la grande histoire des Cathares et propose les repères historiques essentiels pour comprendre la religion cathare, la Croisade contre les Albigeois, l'Inquisition...
Michel Roquebert raconte le siège de Toulouse et la mort de Montfort en 1218.
Anne Brenon aide à faire le point et à répondre vrai ou faux à plusieurs questions : Les Cathares sont-ils des chrétiens ? Ils ne se sont implantés qu'en pays d'Oc ? On manque de sources ? Avaient-ils un clergé ? Avaient-ils un seul sacrement ? L'Inquisition a-t-elle été créée pour contrer les Cathares ?
Pilar Jimenez Sanchez dresse le portrait de cinq redoutables inquisiteurs.
Patric Teisseire-Dufour présente les chevaliers faidits qui résistèrent aux Croisés, s'attarde sur les métamorphoses de Carcassonne, revient sur la présence des comtes toulousains dans le Gard, fait le point sur les recherches et les fouilles ayant pour cadre le château de Roquefort (Tarn), présente l'archéologue-maçon David Maso et l'universitaire-spécialiste des sceaux Laurent Macé
Émilie Leturcq évoque les évènements de la Croisade ayant eu pour cadre Comminges, Bigorre et Couserans, s'entretient avec Michel Roquebert et présente le dramaturge Michel Mathé.
Serge Bonnet nous donne à voir les forteresses vues du ciel avec la complicité d'un drone.
Le n° (100 pages) : 6,95 €. En vente chez votre marchand de journaux. www.pyreneesmagazine.com

• Spectacle :
Le groupe ÒC www.groupe-oc.com  présente  son nouveau spectacle ÒC-Cathares-L’héritage au château de Saissac (jeudis 19 et 26 juillet, jeudi 2 août) et à Muret (samedi 15 septembre).
Les mercredis jusqu’au 29 août, à 21h30, à Lastours (Aude), face à l'accueil châteaux, projection de  Cathares, des mines à la croisade.
Conférence de Max Brail (sur les mines) et Christian Salès (à propos de la Canso) le 1er août à 21h.
Les vendredis, samedis, dimanches jusqu' au 26 août et pendant la Féria du 10 au 15 août,  à 22h15, place de la Madeleine à Béziers : projection de  Cathares, le trésor de Béziers

• Musée :
Le Musée du Catharisme vous attend à Mazamet (rue des Casernes) et vous propose un voyage dans le temps au cour des terres occitanes et du catharisme : visites (libres, guidées ou audioguidées), livrets-jeux, vidéos, maquettes… (www.museeducatharisme.fr )
Ouvert en juillet et août: du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h; les dimanches et  jours fériés de 14h30 à 18h30. u 1er septembre au 4 novembre: du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h.
Tarifs et accueil de groupes : https://www.museeducatharisme.fr/infos-pratiques/

27 juin 2018

1218, moment d’espoir occitan

ektachrome d'époque, de Alan Roch
Les Compagnons/Companhs de Paratge vous invitent à prendre part aux rendez-vous de cette première quinzaine de juillet à l’Ostal Sirventés (79, rue Trivalle àCcarcassonne) :

- lundi 2 juillet, à 18h30 : vernissage de l’exposition 1218-2018 regroupant des aquarelles d’Anne Réby, des gravures de Blandine Lequesne et Stéphane Lalou ainsi que des photographies de Jean-Louis Gasc ayant pour thème les temps du catharisme et de la Croisade dans l’Occitanie médiévale.
L’exposition sera ouverte du lundi au vendredi (16h-19h) jusqu’au 13 juillet.

- vendredi 6 juillet (18h30) : Gérard Zuchetto parlera des troubadours face à la Croisade.

- lundi 9 juillet (18h30) : Jean Sagnes présentera son ouvrage Petite histoire de l’Occitanie (éd. Cairn)

- vendredi 13 juillet (18h30), Jòrdi Labouysse dressera la chronologie de l’année 1218 à Toulouse

L’entrée est libre à ces divers rendez-vous.
• Pour en savoir plus : http://occitan-aude.over-blog.com/2018/06/sirventes-d-estiu-2018-1218-moment-d-esper-occitan.html

20 juin 2018

25 juin: Toulouse se souvient

Ce lundi 25 juin sera une journée spéciale de commémoration de la libération de Toulouse en 1218. En effet, ce célèbre épisode de la « croisade contre les Albigeois » qui a eu lieu le 25 juin 1218 sous les remparts de la ville et ou le peuple de Toulouse s’est révolté, plus particulièrement les femmes, qui en manoeuvrant un engin de siège (catapulte) sur les remparts ont envoyé une pierre qui a causé la mort du chef de la croisade, le cruel Simon de Montfort !
Du coup le siège a été levé par les assaillants et la joie a éclaté dans Toulouse libérée par son peuple !
Ce lundi 25 juin, à l'initiative de Convergéncia Occitana :
12 h : le « grand branle » sera sonné à tous les clochers de la ville : toutes les cloches vont entrer en action durant 7 minutes pour rappeler le grand évènement survenu, jour pour jour, huit siècles plus tôt ! :
14 h 30 : cérémonie officielle de commémoration de la libération de Toulouse : en présence du Maire de Toulouse et des élus :
- Prise de parole d’un historien retraçant l’épisode historique
- Prise de parole de Convergéncia Occitana
- Prise de parole du Maire de Toulouse
- Intervention poétique de Claude Marti : « la Canso » !
- Chants par les élèves des écoles Calandretas de Toulouse
- Final par le groupe de polyphonies : les Mâles au Choeur de Toulouse
21 h : final théâtral : sortie de résidence par le Théâtre du Maquis  (Aix en Provence) : Bougresses
Lieu : Ostal d'Occitania (11 rue Malcousinat à Toulouse) : Une évocation burlesque et théâtrale de l’épisode historique de la libération de Toulouse en 1218.

5 juin 2018

Petite histoire des cathares d'Anne Brenon





En ce mois de mai 2018, les éditions Cairn publient un nouvel ouvrage d'Anne Brenon : Petite histoire des Cathares
En 128 pages, l'historienne présente un inventaire clair et précis de la documentation sur la question cathare, en faisant le point sérieusement et clairement sur ce sujet, à travers une vue générale de la question cathare, tout en insistant sur les aspects religieux du phénomène.
Des photographies inédites, dues à Jean-Louis Gasc, proposent aux lecteurs de visiter les principaux sites du Catharisme.
• Format : 12x18 ; 128 pages ; 10 €.
• Pour en savoir plus : https://www.editions-cairn.fr/histoire/1025-petite-histoire-des-cathares-9782350685625.html

17 mai 2018

A propos des trobairitz...






Miquèla Stenta, qui intervient régulièrement dans les rendez-vous des Compagnons de Paratge, donnera une conférence ce vendredi 25 mai 2018 à 21h (entrée libre) à Saussan http://www.saussan-herault.fr (salle des Trobars) sur le thème : « Femmes d'Oc en écriture : des trobairitz à nos jours, quelques exemples »
Un rendez-vous proposé par l'association intercommunale Daici Dalai daicidalai@gmail.com

15 mai 2018

Un duo de « Bonnes Femmes » à Mazamet

À Mazamet, au Musée du Catharisme, ce samedi 19 mai 2018, à 18h 
dans le cadre de la Nuit des Musées (entrée libre),
vous pourrez suivre une conférence à deux voix :
"Les cathares en question. Mise au point sur une controverse actuelle"
par Pilar Jimenez et Anne Brenon.

 Déconstruction ou destruction ?
« Le « catharisme » n’a jamais existé... Il s’agit d’une invention de la fin du XIXe siècle. Il est rare dans le domaine de la recherche historique de pouvoir dire sans réserve qu’un champ d’études vieux de plus d’un siècle est dépourvu de tout fondement scientifique »….
Cette tonitruante affirmation, dûe à l’historien australien M.G. Pegg, est extraite d’un dossier consacré aux cathares, publié par la revue L’Histoire en décembre 2016. Comme l’ensemble du dossier lui-même, elle est représentative de la volonté aujourd’hui affichée par certains médiévistes, de mettre un terme aux « études cathares moribondes », considérant que l’histoire de l’hérésie médiévale n’est rien de plus qu’une « légende tenace ». Ce qui induit que les historiens qui,
jusqu’ici, s’y sont laissé prendre, ont péché par naïveté ou incompétence…
Que faut-il en penser ?
On analysera ici, à partir des différents éléments du dossier de L’Histoire, les arguments et méthodes employés par ces auteurs adeptes de la « déconstruction »
historique – ce qui ne manque pas de réserver quelques surprises. Il est certes inhérent au chantier historique critique de discuter de l’interprétation des sources ; il l’est moins.
Anne Brenon et Pilar Jimenez animent le CIRCAED (Collectif International de Recherche sur le Catharisme Et les Dissidences)

• Musée du catharisme. Rue des Casernes. 81200 Mazamet
Tél 05 63 61 56 56
contact@museeducatharisme.fr
www.museeducatharisme.fr